Gouvernement et institutions de Guyenne
 
AccueilRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [TOP] Brigandage - Enodia - Coupable (3.11.1462)

Aller en bas 
AuteurMessage
Zoyah
Prend racine
avatar

Messages : 474
Date d'inscription : 03/06/2012

MessageSujet: [TOP] Brigandage - Enodia - Coupable (3.11.1462)   Sam 8 Nov 2014 - 21:55

Citation :
Acte d'accusation
[Procès opposant le Duché de Guyenne à Enodia. ]

****************En-tête de l'acte d'accusation dressé par le procureur ******
Ouverture du procès le 11 septembre 1462, règne de Hec Desbaumes , Régent de Guyenne.
Procureur : Hadrian de Chéroy ( Hadrian. )
Agent ayant mené l'enquête : Maurrane Hebourg d'Orélus, vice prévôt de Guyenne.
Crime : Double racket avec violence, le 6 septembre 1462 et le 11 septembre, sur la route entre Labrit et Bazas
Victimes : Lalette
Accusée : Enodia
[Nom IG : Enodia. / niveau III
http://www.lesroyaumes.com/FichePersonnage.php?login=enodia. ]

******************************************************************

A la noble cour de justice de Guyenne,
Monsieur le Juge,

Nous sommes aujourd'hui réunis afin que vous puissiez juger de la culpabilité d'une femme qui comparaît aujourd’hui ci devant la cour car elle est accusée selon le chapitre 4 du Livre II du Coutumier Guyennois d’avoir commis un acte de brigandage à l’encontre de la dame Lalette, sur les terres Guyennoises.


*** Le procureur procéda à la lecture solennel coutumier ***

**********Extrait de Loi **********************************
Grand Coutumier de Guyenne, Livre II, chapitre V, article 2 : le trouble à l'ordre publique (TOP)

Article 2

Le Trouble à l’Ordre Public, de manière générale, correspond à tout comportement portant préjudice à autrui voire à l'ensemble de la communauté.
Plus précisément, et de manière non exhaustive, cela comprend :

- Toute violation d’un décret ducal, lorsque le motif d'inculpation n'est pas précisé.
- Toute violation d'un décret municipal, hors transactions sur le marché de la ville.
- Tout refus de se soumettre aux autorités ducales (non respect d'un verdict, refus de se soumettre aux opérations de vérification de la prévôté...)
- L'insulte, la diffamation.
!!! - La rapinerie. !!!
- Le meurtre ou la tentative de meurtre.
- Toute tentative de révolte, révolte et l’incitation à la révolte, non autorisées par le Gouvernement Ducal, par un non Guyennois.
- Toute levée ou utilisation d'une armée sur les terres de Guyenne, par un non Guyennois.

( Coutumier : http://forum.lesroyaumes.com/viewtopic.php?t=2194679 )

************************************************************

Dans la nuit du 5 au 6 septembre 1462 très tôt au matin, deux individus ont agressé Dame Lalette sur les routes entre Labrit et Bazas. La victime a tenté de se défendre mais les deux agresseurs ont triomphé d'elle la lançant au sol.
5 jours plus tard, rebelote, la dame Lalette tentant de rentrer à Labrit se fait agressé par la même dame, seule cette fois, et se fait une fois de plus dépouiller de tous ses biens.

( https://redcdn.net/hpimg11/pics/614820rackette2.png
https://redcdn.net/hpimg4/pics/451816deuxfoisenodia.png)

Estimation des biens volés :
- 20 potions
- 4 miches de pain
- 47 écus

Lors de son dépôt de plainte, la victime nous a donné moult détails permettant de brosser un portrait fidèle de ses agresseurs et notamment une partie qui correspond trait pour trait à notre accusée.

« elle portait une lanterne a la main droite, ce qui éclairait la zone de leur delit plus l'aube je pouvais voir de nombreux détails de leur corpulences physique et tenue vestimentaire cette dame portait de la main gauche un baton elle avait une cap marron une chemise noir sous son bustier marron une braie marron avec autour de la taille une sorte de ceinture ruban ainsi que des bottes marron avec des lacets blancs on ne voyais pas la peau de ses jambes elle était recouverte d'un bas noir elle avait les yeux clair avec des cheveux noir sous sa coiffe . »

Voici le portrait que nous avons pu en tirer.

*** Offrant à la vue de la cour une trombine sur le vélin. ***
https://redcdn.net/hpimg11/pics/802399enodia.png

Aucun doute n'est permis, il s'agit bien là de notre accusée.

La victime, dame lalette, sera appelée à témoigner durant ce procès.

Je précise que l'accusé a le droit de rester en liberté jusqu'à la fin du procès et de bénéficier de l'aide d'un avocat (Avocats du Dragon : http://forum.lesroyaumes.com/viewforum.php?f=4831)

Nous lui laissons la parole !

Citation :
Première plaidoirie de la défense
La personne intéressée ne s'est pas manifestée.

Citation :
Réquisitoire de l'accusation
*** Le procureur laissa son témoin terminer pour rejoindre lui même la barre. ***

Monsieur le juge,
Noble cours de justice Guyennoise,

Je ne vois ce que je pourrais rajouter si ce n'est vous demander si vous connaissez cette expression : Qui ne dit mot consent ? Car dans cette affaire elle s'illustre parfaitement. L'accusée n'a pas daigné se défendre, ainsi elle accepte les faits qui lui sont reprochés et de là les conséquence qui vont avec.
De plus, le témoignage de la victime est éloquent. Elle a clairement reconnu l'accusée lors de ses multiples agressions et reste terrorisé face à cela.
De plus, j'ajoute que cette affaire reflète parfaitement un cas de multi récidive sur le sol guyennois puisqu'elle a agressé plusieurs fois notre victime et qu'il a également voulu détrousser le sieur Bouclier de passage en Guyenne.
Considérant tout ceci, au vu du coutumier de Guyenne, prenant en compte le cas de multi-récidive et considérant les préjudices matériaux commis.
Je vous demande de reconnaître l'accusée coupable de trouble à l'ordre public pour des faits de brigandage et de lui infliger une peine maximale de 10 jours de prison. La peine peut paraitre lourde mais le fait que la défense n'ai pas daigné se présenter et qu'il s'agisse de récidive sur le sol Guyennois peuvent très facilement l'expliquer.

Je vous remercie de votre écoute.

*** Le procureur retourna à sa place. ***

Citation :
Dernière plaidoirie de la défense
La personne intéressée ne s'est pas manifestée.

Citation :
L'accusation a appelé Lalette à la barre
Voici son témoignage :
*Lalette se leva et regarda autour d 'elle avant de prendre la parole*

bonjour messire le juge ,bonjour madame le prevot et monsieur le procureur ,
je suis LALETTE. j'ai subie 3 brigandages de la part de cette femme sur le meme chemin au meme endroit et a chaque fois sur le meme principe.....avec le meme procédé. la première fois elle était avec un complice ,la deuxième fois seule , et la troisième fois il était 3 ...... ils ont sévis sur la route entre labrit et bazas a chaque fois et j'imagine encore qu'il y sont!!!!!la première fois ,ils ont surgit d 'un bosquet l' homme brandissant sont épais et dame brandissant un bâton et sur l 'autre main la droite elle tenait une lanterne pour éclairer la scène du délit !!!!et aussi pour s'aider a prendre mes biens .j' ai voulu me défendre mais le messire était très fort et surtout cette dame me donnait des coups de bâtons par derrière.....jusqu' a n' avoir plus de force et surtout par la douleur des coups ,je me suis écroulée au sol ....c 'est ainsi que j 'ai pu reconnaitre c 'est deux personnes ....vu qu' avec sa lanterne elle cherchait mes biens elle éclairait son visage, c 'est alors que j'ai pu observée sa coiffe de couleur marron ,la couleur de ses cheveux noirs avec des yeux clairs, elle portait un cape marron un bustier marron avec des lacets blanc ,une sorte de chemisette noire en dessous, un pantalon marron avec a la ceinture une ceinture cordelette noir et blanc avec un nœuds jaune ,elle portait des bas noir avec des bottes de couleur marrons avec des lacets blancs je peux vous certifier que c 'est dame enodia qui m'a attaqué, frappée et voler tous mes biens!!!!!comment je pourrais oublié une personne qui m'a volé 3 fois ceci est ancré dans ma mémoire a jamais!!!!!!de plus la troisième fois j'ai été accompagné par deux personnes qui ont pu la reconnaitre car eux aussi on subit ses attaques!!!!!de plus elle a utilisé le meme procédé de ses attaques et surtout elle n'a jamais changé de vetement et je peux meme vous dire qu'elle commençait a ressentir le bouc transpirant!!!!!!de plus je pense qu'elle doit avoir un problème d 'yeux car a chaque fois elle avait dans sa main droite sa lanterne eclairer pour eclairer la zone du délit et surtout pour trouver mes poches afin de dérober mes biens!!!!!!je peux vous certifier messire le juge que l' a personne enodia m'a racketté trois fois et voler enormement de bien la troisieme fois c 'est plus d 'une soixantaine d euro et deux fruits!!!!!!!je vous remercie par avance de m'avoir écouter ,je pense que faire une retraite chez les sœurs car mon esprit est pertubé et je suis encore sous le chox de tout ses rackettes et surtout n'ayant plus rien ,je sens le besoin de me reposer spirituellement

_________________
Revenir en haut Aller en bas
 
[TOP] Brigandage - Enodia - Coupable (3.11.1462)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Palais de l'Ombrière :: Cour du Château :: Palais de Justice :: Archives Judiciaires :: Brigandages et révoltes-
Sauter vers: