Gouvernement et institutions de Guyenne
 
AccueilRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [T.O.P.] Jademance - Coupable

Aller en bas 
AuteurMessage
Zakariel
Monument Ducal
avatar

Messages : 1555
Date d'inscription : 03/02/2013
Localisation : Bordeaux

Feuille de personnage
Niveau:
3/4  (3/4)
Profession: Aucune
Equipement: Aucun

MessageSujet: [T.O.P.] Jademance - Coupable   Ven 30 Aoû 2013 - 17:50

Acte d'accusation

Citation :
Le 29 du mois de Juillet de l’an de grâce 1461,

Accusateur : Le Duché de Guyenne
Procureur : Ithilien
Juge : Bailey_

Accusé : Jademance
Village d'origine: Inconnu
Statut : Inconnu

Victime : Signore Jeroen et Signorita Clytie



*La prévenue avait été convoquée en salle d’audience. Le Procureur, Ithilien, entra tribunal, avec sous le bras l'ensemble des parchemins constituant le dossier de cette affaire, et comme toujours en pareille circonstance l'air sombre. Cette affaire était particulière et nécessitait l'instruction de trois brigands. Elle avait donc la perspective de radoter la même chose et les mêmes faits pour les trois affaires et en était, déjà, lasse. D'un signe courtois, Ithilien salua l'Honorable Juge siégeant en cette cour, puis s'éclaircit la voix afin de présenter de façon audible et posée l'ensemble des faits.*

« Jademance comparaît aujourd’hui ci-devant la cour car elle est accusée, selon le chapitre 4 du Livre II du Coutumier Guyennois en son Article Troisième, d’avoir commis un acte de brigandage à l’encontre de la Signorita Clytie et du Signore Jeroen sur la route menant de Bordeaux à La Teste de Buch, dans la nuit du 27 au 28 du mois de Juillet de l'an de grâce 1461. Elle leur a extorqué, avec ses complices Paul Premier du nom et Reist, 145 écus, 75 sacs de maïs, 14 miches de pain, une grande échelle, 6 couteaux, une rame, une charrette et quelques plantes. Le témoignage des deux victimes seront d'ailleurs requis à cette barre. »

*Ithilien rappela ensuite le texte de loi :*

« Livre II : De la justice
[...]Chapitre 4 : Des chefs d'inculpation
[...]Article 3
Le Trouble à l’Ordre Public, de manière générale, correspond à tout comportement portant préjudice à autrui voire à l'ensemble de la communauté .
Plus précisément, et de manière non exhaustive, cela comprend :
[...]
- La rapinerie.
[...] »

*et fit parvenir les preuves par truchement de l’huissier : *

« Voici les courrier que les victimes ont envoyé au Lieutenant Zakariel, instruisant l'affaire. »

« Expéditeur : Jeroen
Date d'envoi : 28/07/1461 - 09:51:34
Titre : Racket
Bonjour Messire, Zakariel,

je me permet de vous ecrire pour vous annoncer qu'avec ma fiancée, dame Clytie,

nous avons été victime d'un vol sur la route entre Bordeaux et la Teste cette nuit même.

J'ai pour ma part été dérobé de 45 écus, une 15 de sacs de maïs, 4/5 miches de pains, une grande echelle, une charette et une rame, pour ma fiancé, je ne sais pas trop ne l'ayant encore vu.

Voici la preuve:

https://www.hostingpics.net/viewer.php?id=768587racket.jpg

Pourriez vous faire le nécessaire afin que cette affaire soit traité au plus vite par la prévoté et procès lancé, car au vu du butin, je doute fort que les coupables reste longtemps en Guyenne, et je pense que dès demain ils auront quitté notre province.

Comptons sur vous,

cordialement,

Jeroen »

« Expéditeur : Clytie de Kilkenny
Date d'envoi : 28/07/1461 - 11:10:03
Titre : Brigandage
Bonjour Messire

Nous avons été victime d'un groupe de brigands cette nuit sur la route entre Bordeaux et la Teste. Pouvez vous me dire quelle procédure je dois suivre pour porter plainte contre ces trois individus je vous prie ?

J’espère que, malgré un Duché sans Duc, la maréchaussée fera son travail efficacement et que procès sera lancé rapidement.

A vous lire

Respectueusement

Clytie de Kilkenny »

« Et voici leurs dépositions respectives : »

« Expéditeur : Jeroen
Date d'envoi : 28/07/1461 - 11:19:54
Titre : Re: Re: Racket
Voici le formulaire demandé.

Cordialement,

Jeroen

-------------------


Votre nom : Jeroen
La date de votre agression : dans la nuit du 27 au 28 juillet 1461.
Le lieu de votre agression : sur la route entre Bordeaux et la Teste de

Étiez vous en groupe : oui Avec dame Clytie
Connaissez-vous des témoins potentiels : dame Clytie

Comment s'est déroulée l'agression ? Avez-vous été blessé, si oui de quelle manière ? Nous étions tranquillement a cheval lorsque 3 individus, 2 hommes une femme, nous ont attaqué par derrière et fait tomber de cheval. Ils nous ont dévalisé et nous ont laissé inanimé dans un champ. Nous avons de nombreuse contusion sur l’ensemble du corps et reçu un gros coup sur la tête.

Estimation des biens volés : Pour ma part : 1 grande échelle, 1 charrette, 45 écus, 5 miches de pains, 15 sacs de Maïs. Pour ma douce, 60 sacs de maïs, des couteaux et pour l’argent a voir avec elle, je ne connais pas sa bourse.

Connaissez vous l'identité de votre agresseur ? Si oui comment ?

Toute information permettant d'identifier votre agresseur (par exemple : description physique, accent, tenue, signe caractéristique...)

2 hommes une femme. L’un des hommes avait un fort accent Agenais, j’ai vécu a Agen assez longtemps pour le reconnaitre entre tous. Il était vêtu de couleurs très bariolé, cheveux sombre, chapeau vert et un haut violet. J’ai cru entendre son nom chuchoté par ses complices au moment ou ils nous dépouillaient et ou j’étais a moitié inanimé Reist.

La femme elle avait un accent du sud, Gascogne ou j’ai aussi vécu d’ailleur, voir plus au sud encore. Elle était vécu d’un large cape qui dissimulait son corps a part des bottes brune. Son nom, si j’ai bien entendu est Jademance.
Pour le dernier hommes, Paul1er qu’il était appelé par ses complices, il était vétu de bleu et de rouge, et avait un fort jolie casque rouge. Botte rouge et mantel bleu.

Seriez vous prêt à témoigner au tribunal contre votre agresseur ? Bien entendu.

Remarques supplémentaires : / »

« Expéditeur : Clytie de Kilkenny
Date d'envoi : 28/07/1461 - 20:55:17
Titre : Re: Re: Brigandage
Bonsoir Messire,

Voici le formulaire rempli que vous m'avez demandé. J'espére que je n'ai rien oublié.


Votre nom : Clytie de Kilkenny (Ig Clytie)
La date de votre agression : dans la nuit du 27 au 28 juillet 1461
Le lieu de votre agression : sur la route entre Bordeaux et La Teste

Étiez vous en groupe, si oui avec qui ? Avec mon fiancé, Messire Jeroen
Connaissez-vous des témoins potentiels ? Non...

Comment s'est déroulée l'agression ? Avez vous été blessé, si oui de quelle manière ?
Deux hommes et une femme sont sortis des taillis sans prévenir et nous ont sauté dessus. J'ai tenté de me défendre mais ils étaient plus nombreux et je voulais avant tout protéger l'enfant que je porte.

Estimation des biens volés : 10 miches, 60 sacs de maïs, 6 couteaux, 1 bâton, quelques plantes et 103 écus je crois, enfin plus de 100 écus en tout cas.

Connaissez vous l'identité de votre agresseur ? Si oui comment ? Je ne les connais point mais lors de leur méfait, ils se sont appelés par leur nom. L'un s'appelait Paul premier, un nom de pape ça...., un autre a crié Jademance "attrape la bourse !" et l'autre, une femme, a retorqué "je te l'avais dit Reste ou Reist" je ne sais point trop, "que nous ferions chou gras ce soir...."

Toute information permettant d'identifier votre agresseur (par exemple :description physique, accent, tenue, signe caractéristique...)

La femme qu'ils appelaient Jademance, avait une longue cape, elle semblait jeune et n'était point très grande. Elle avait un accent gascon.

Paul 1er avait un mantel rouge et bleu ainsi que des bottes rouges, il portait un casque mais on voyait son visage, je saurai le reconnaitre. Lui avait un accent périgourdin.

Le troisième, avait un chapeau vert, extrêmement laid d'ailleurs et une paire de poulaines rouges sur des bas bleus et des braies oranges. C'est d'un mauvais goût... mais bon passons...

Ils étaient tous trois armés d'une épée et d'un bouclier.

Seriez vous prêt à témoigner au tribunal contre votre agresseur ? Oui, absolument

Remarques supplémentaires :

Je trouve d'une lâcheté sans nom le fait de s'en prendre à moins nombreux que soi, qui plus est à une femme enceinte.... Je doute que pris individuellement, ils soient si courageux mais je ne doute point qu'un jour, nous nous retrouvions et ce jour là.... priez Le Trés Haut pour qu'il arrête mon bras. »

*La Procureure rappela, alors, les droits de la prévenue :*

« Jademance, vous bénéficiez du droit de rester en liberté jusqu'à la fin du procès et de bénéficier de l'aide d'un avocat, parmi ceux exerçant en Guyenne :
Maître Betoval ;
Maître Dyvina ;
Maître Philipusaficus ;
Maître Holden.Caulfield. »

*Elle indiqua le lieu où le Coutumier Guyennois était affiché à la vue de tout un chacun (http://forum.lesroyaumes.com/viewtopic.php?t=2124895). Enfin, accompagnant ses dires d'un geste de la main, elle conclut :*

« Que suive la plaidoirie de la prévenue ! »
Première plaidoirie de la défense

Citation :
La personne intéressée ne s'est pas manifestée.
Réquisitoire de l'accusation

Citation :
La personne intéressée ne s'est pas manifestée.
Dernière plaidoirie de la défense

Citation :
La personne intéressée ne s'est pas manifestée.
L'accusation a appelé Jeroen à la barre

Citation :
Le lorrain c’était avancé à l’appel de son nom. Il avait plus l’habitude de défendre les gens au tribunal que lui-même, mais d’un autre coté, lui qui savait si bien défendre devrait maintenant montrer, son efficacité à l’attaque, et en règle général, pour cela il ne se faisait pas privé…..

D’un pas sur il se présenta à la barre.

"Noble membre de cette cour, monsieur le juge, dame procureur, je suis Jeroen, avocat du dragon et victime dans cette affaire. Nous nous rentions avec ma douce à la Teste, voyage d’agrément et aussi commercial, afin d’y vendre du maïs récolté par la fiancée, lorsqu’au détour d’une courbe, trois individu sont sorti de fourrés provocant la panique et surprises chez nos chevaux qui, en se cambrant nous on désarçonné. Une fois au sol, nous avons été passés à tabac pour les trois individus. J’ai clairement reconnu la dame qui se trouve ici."

Pointant du doigt l’accusé.

"En effet, sa longue cape, les bottes brune sont les mêmes, mais surtout, lorsque nous étions au sol quasi inanimé, j’ai clairement entendu ses compagnons l’appeler par son nom, Jademance.

Nous avons là a faire a des bandits de grand chemin et non une petite bande qui tente l’aventure, en effet, j’en veux pour preuve que le lendemain, rentrant à Bordeaux, nous les avons a nouveau croisé, et ils ont tenté, avec le même mode opératoire de nous attaquer a nouveau, et au même endroit. Etant sur nos gardes, nous avons su, cette fois si leur donner une bonne leçon et nous défendre, et en voici la preuve :"

https://www.hostingpics.net/viewer.php?id=373587tentativederacket.jpg

"Pour ma part, dans cette triste affaire noble membre de cette cours, j’ai perdu quelques 45 écus, une charrette qui nous servait a transporter les sacs de maïs, une grande échelle, cadeau de la sainte boulasse, et 5 jours de vivres.

Je vous demanderais, au vu de l’importance des sommes volé, de la violence et la lâcheté dont ils ont fait preuve, a trois contre deux, ainsi que de la tentative du lendemain de rendre justice avec la plus grand fermeté, afin de montrer que la Guyenne n’est pas une terre de chasse pour les brigands.

Je vous remercie d’avoir prit le temps de m’écouté. "

Inclinant la tête, il retourna s’installer attentant la suite du procès.
L'accusation a appelé Clytie à la barre

Citation :
La rousse était assise prés de son brun et attendait qu'ils soient appelés à la barre ce qui fut rapidement fait après la lecture de l'acte d'accusation. La mise en procès avait été rondement menée et elle ne pouvait que louer l'efficacité de Messire Zachariel et de la procureure. Elle espérait à présent que le verdict soit à la hauteur des méfaits des brigands. A l'appel de son nom, elle se leva , salua la cour et raconta ce qui leur était arrivé quelques jours plus tôt.

« Nous nous rendions, mon fiancé Messire Jeroen et moi même, à la Teste pour y passer quelques jours en amoureux avant l'arrivée de notre enfant. En chemin, trois individus, dont cette femme, sont sortis des fourrés avec une rapidité digne du Sans Nom et nous ont fait tomber de cheval avec une violence toute égale à leur rapidité. J'ai tenté de me défendre mais je voulais avant tout protéger l'enfant que je porte. Je n'ai pu esquiver tous les coups qu'ils m'ont asséné pour voler ma bourse. Si j'avais résisté plus avant, je crains ne plus avoir été là pour vous parler. Ils nous ont tout dérobé et laissé inanimés dans un fossé. Nous avons eu très peur pour notre bébé et serons inquiets jusqu'à sa venue.... »

* soupire en caressant tendrement son ventre puis reprend*

« Pour ma part j'avais 60 sacs de maïs. Pour avoir vécu longtemps à la Teste, je sais qu'il manque souvent de quoi nourrir les plus jeunes sur le marché et je comptais donc le vendre à bon prix. J'avais environ 130 écus et 6 couteaux. Je sais qu'il en manque aussi régulièrement pour les éleveurs porcins. Attaquer moins nombreux que soi et qui plus est une femme enceinte ne reflète guère un grand courage. Je doute que ces brigands aient le même comportement en lice chacun de leur côté. J’espère en tout cas, que vous n'aurez aucune clémence à leur égard. Ils méritent de moisir en geôle et de se faire grignoter les attributs par les rats qui y pullulent. Quant à cette femme.... je la plains de s'accoquiner avec de tels individus. Elle doit être bien désespérée pour courir les routes avec eux et attaquer une autre femme aussi violemment. »

* La rousse secoua la tête puis s'adressa de nouveau à la cour, se tournant vers la procureur.*

« Je vous remercie de m'avoir écoutée et je tiens à vous remercier pour la célérité de la mise en procès tout comme je salue le professionnalisme de Messire Zachariel qui ferait un excellent prévôt, enfin...si je puis donner mon opinion. »

* Un petit salut de la tête et la rousse regagne le banc pour écouter le témoignage de son brun.*
Le jugement a été rendu

Citation :
Enoncé du verdict
Le prévenu a été reconnu coupable de trouble à l'ordre public.
Entendu que ces faits de brigandage ont entrainés des blessures physiques et morales.

Entendu que ces faits ont entrainé une perte de trésorerie et matériel très conséquente.

Entendu que l'accusée ne s'est pas présenté à son procès, elle prouve sa culpabilité.

Entendu que ces faits sont extrêmement grave et nuise à la sécurité des usagers de nos routes. Le verdict sera aussi dur que cet outrage à nos lois et à nos terres.


Stephane702, juge de Guyenne prononce les peines suivantes:

- Une amende de 42 écus (la trésorerie de l'accusé n'excédent pas cette somme).

- Une peine d'emprisonnement maximale de 10 jours.

- Un banissement maximal de 3 mois à l'issue de la peine de prison.
Le prévenu a été condamné à une peine de prison de 10 jours et � une amende de 42 écus.
Revenir en haut Aller en bas
 
[T.O.P.] Jademance - Coupable
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Palais de l'Ombrière :: Cour du Château :: Palais de Justice :: Archives Judiciaires :: Dossiers Classés-
Sauter vers: