Gouvernement et institutions de Guyenne
 
AccueilRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Macdes [TOP] - Relaxé

Aller en bas 
AuteurMessage
Alexakis
Monument Ducal
avatar

Messages : 3249
Date d'inscription : 13/07/2012
Localisation : Cahors

Feuille de personnage
Niveau:
3/4  (3/4)
Profession: Meunier
Equipement: Epée + Bouclier

MessageSujet: Macdes [TOP] - Relaxé   Jeu 9 Mai 2013 - 19:03

Acte d'accusation

Citation :
Juge: Betoval
Procureur: Lau
Chef d'accusation: Trouble à l'ordre public
Début du procès: 7 Mai 1461

Nous sommes réunis aujourd'hui, mardi sept mai de l'an de grâce 1461, pour juger Messire Macdes pour trouble à l'ordre public.
En effet, l'accusé est soupçonné d'avoir proféré des insultes ainsi que des menaces de mort à l'encontre de Messire Geoffroy de Belmont.

Messire Macdes était en taverne avec Messire Geoffroy de Belmont, Dame Jessilisa ainsi que Dame Marie de Belmont. Ils étaient en train de discuter tranquillement des affaires de la ville lorsque Messire Macdes s'est énervé et a proféré des insultes et des menaces de mort envers Messire Geoffroy de Belmont.

Je vais tout d'abord vous présenter la pièce à conviction : la lettre de plainte de Messire Geoffroy de Belmont.

*Expéditeur : Geoffroy_de_belmont d' Angelus
Date d'envoi : 27/04/1461 - 23:19:12
Titre : Depos de plainte
Bonjour Katty

Je voudrais déposer plainte contre Macdes pour Insultes et menace de mort. Jessilisa était présente.

En attente de votre réponse

Amicalement

Geoffroy de Belmont

Expéditeur : Geoffroy_de_belmont d' Angelus
Date d'envoi : 28/04/1461 - 12:23:17
Titre : Re: Re: Depos de plainte
Bonjour Katty,

Merci pour ton efficacité, et je serai heureux de te revoir, cela fait
un moment que tu es parti, et j'espère que cela t'a été profitable.

Jessilisa, sera prête à témoigner comme témoin, mais je ne compte guère sur Marie. Elle s'est beaucoup rapproché de Mac.

En attendant ton retour, reçoit toutes mes Amitiés.

Amicalement,

Geoffroy*

Messire Macdes est donc soupçonné d'avoir enfreint Le Grand Coutumier de Guyenne, Livre II, chapitre IV, article 3 :

*Article 3

Le Trouble à l�Ordre Public, de manière générale, correspond à tout comportement portant préjudice à autrui voire à l'ensemble de la communauté .
Plus précisément, et de manière non exhaustive, cela comprend :

- (...)
- L'insulte, la diffamation.
-(...)*

Nous appellerons à la barre pour témoigner la victime, Messire Geoffroy de Belmont, ainsi que Dame Jessilisa.

Messire Macdes, vous pouvez d'ores et déjà faire appel à votre avocat pour vous aider dans votre défense.

Que la justice soit!


Dernière édition par Alexakis le Mar 28 Mai 2013 - 9:57, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Alexakis
Monument Ducal
avatar

Messages : 3249
Date d'inscription : 13/07/2012
Localisation : Cahors

Feuille de personnage
Niveau:
3/4  (3/4)
Profession: Meunier
Equipement: Epée + Bouclier

MessageSujet: Re: Macdes [TOP] - Relaxé   Jeu 9 Mai 2013 - 19:04

Première plaidoirie de la défense
Citation :


Macdes se présente à ma barre après avoir pris connaissance des accusations dont il fait l objet.

Un salue courtois à l assemblée et il prend la parole.

« Bonjour,

Je constate qu encore une fois, il ne faut surtout pas contester avec vigueur et passion ses idées et ses façons de faire ou de voir les choses.
Je vais vous expliquer les faits exacts qui se sont passés ce soir là et détailler ma position.

- D une part, nous avons effectivement eu des mots Messire De Belmont et moi, suite à ses attaques répétées en taverne sur ses opinions très tranchées au regard de Bazas et de la façon de gérer entre autre le marché. Les chopines aidant et le ton montant, j ai en effet employé un langage fleuri et j ai du le traiter de con. Voila le seul dérapage verbal qu on puisse me reprocher.

- Concernant les menaces de mort, je les nie totalement. C est pour rendre plus dramatique notre altercation et pouvoir me porter préjudicie alors que tout cela ne va pas plus loin qu un échange houleux en taverne.


- De plus, je constate que les témoins appelés à la barre sont notablement de connivence et il me semble que l accusé lui-même ou sa compagne ne sont pas des témoins crédibles dans cette affaire.

- Enfin, je tiens à réparer un oubli de sa part. J ai écrit dans la soirée même de cette misérable affaire, une lettre d excuse à son intention, sur ma façon de dire les choses. Voilà cette omission réparer pour vous permettre de juger du pu de graviter des faits.

Je vous invite à constater le fondement de notre altercation en Halle de Bazas, ou des échanges concernant la gestion de la ville et son marché, ont lieu.
Nulle doute que nous verrons le Messire de Belmont se présenter aux municipales tôt ou tard et qu un procès contre celui que l ont pouvait craindre de voir rester en poste face à lui serait un confort pour lui laisser le champ libre, là où ses idées étriquées ne lui permettraient pas d être à la hauteur. »

Je vous laisse juger de tout cet ensemble.
Merci de votre attention.

Mac retourne s asseoir et patiente curieux �
Revenir en haut Aller en bas
Ithil.
Prend racine
avatar

Messages : 433
Date d'inscription : 03/03/2013
Age : 36
Localisation : Bordeaux

Feuille de personnage
Niveau:
3/4  (3/4)
Profession: Boucher
Equipement: Epée

MessageSujet: Re: Macdes [TOP] - Relaxé   Mar 21 Mai 2013 - 23:10

Citation :
La défense a appelé Gailen à la barre

Voici son témoignage :

Messire le Juge,

Je me nomme Gailen, Forgeron et fier habitant de Bazas,

J'ai été appelé par le duché, à témoigner à la défense de Messire Macdes ...

J'ai pris connaissance des minutes ... Que d'énergies perdues !

Sachez que j'avais aussi pris connaissance des frustrations de ce ... euh! ... Comment dire ... De ce Messire Geoffroy, en Halle concernant sa tentative de soulèvement populaire, à propos des prix du marché ...

Sachez aussi que j'ai bien failli y répondre ... Mais je me connais ! ... J'aurais probablement été beaucoup plus dur Messire Macdes ... Je ne connais pas ce messire Geoffroy, mais en ce qui me concerne, ma première réaction à été qu'il n'était qu'un "petit" con !

Alors imaginez ma surprise ... Je le pense "petit" de surcroît ... J'ai eu bien fait de m'abstenir, à ce moment, voyant où tout cela nous mène aujourd'hui !

Dame Cléopitre lui à répondu ... Elle l'a appelé le jeunot ! Dois-je la citer à procès pour plagiat ? Ce qu'elle lui a suggérer est important et Messire Geoffroy n'a pas daigné lui répondre.

Et Messire Therat ? Bien que plus posé comme intervention, n'a pas eu de réponses non plus ... J'ai eu la même pensé moi aussi ... Mais bien sûr ... Cela ne fait pas l'affaire de Messire Geoffroy, qui je vous le rappelle, est maintenant affublé du titre de "petit con jeunot" ! ...

Sérieusement Messire le Juge ... Allez-vous citer à procès toute la ville de Bazas ? Bien que autrui en fasse partie, je ne crois pas qu'il s'agisse ici de trouble à l'ordre public. Je vous assure, Messire le juge, que si Messire Macdes n'avait pas été seul ... On n'en serait pas là aujourd'hui.

Concernant le cas qui nous occupe, soit les prix du marché, prémice à cette pathétique histoire, voici ma position ...

Rien ne nous force à acheter. Quand j'ai besoin de bois, je vais en couper ! Je ne me plains pas que le bois est trop cher et que je doivent vendre mes haches 355 écus ! Bien sûr, ceci étant la façon de voir de Messire Geoffroy.

Je vends mes mes haches 145 écus ... Il y a des haches non-aiguisées à 159 écus sur le marché ! Eh! bien, qu'elles y restent ! Dois-je intenter un procès à ceux qui les mettent à ce prix ? Bien sûr, ceci étant la façon de voir de Messire Geoffroy.

Messire le Juge ... Ça m'apparaît un problème d'égo cette histoire ! Pathétique !

Quand à cette histoire de menace de mort ... Je n'en crois pas un mot ! peu importe les mots qui y ont été prononcés ... Il ne faut pas toujours les prendre au premier degré !

Quand je repense au propos de messire Geoffroy ... et je cite: ...
"Mais ne vous avisez pas de le contredire et de toucher à sa ville, ou attendez vous à un déluge d'insultes et vous finirez vite sur un bucher, ..."
Pas étonnant qu'il se sente menacé de mort ! Il s'y voit déjà !

Non mais vraiment ... Ce messire Geoffroy est insultant, violent verbalement et il doit s'attendre à être répondu de la même manière ... Moi-même j'ai failli lui répondre ... Dois-je comprendre que penser différemment de Messire Geoffroy constitue une insulte ?

Messire Macdes à beau verbe ... assez piquant même, parfois ... Mais il en faut pour gérer et maintenir une ville ... Pour la défendre ... Cela s'appelle de la conviction ! Est-ce un crime ? Je ne crois pas ...

Messire Macdes a été un très bon maire et a fait beaucoup pour Bazas !

Je ne connais aucune malice en Messire Macdes et je rejette d'ores et déjà cette supposée menace de mort ...

Je fais confiance à la Justice et je suis certain, Messire le Juge, que vous y verez là une méprise d'égo ... Loin de moi la prétention de m'immiscer à votre devoir, mais un non-lieu me paraît évident, quoique je vous laisse maître et juge de leurs adresser quelques remontrances, à part égales, de mettre un peu d'eau à leurs vin, tous les deux !

Avec respect,

Gailen, habitant de Bazas

Citation :
La défense a appelé MACDES à la barre

Voici son témoignage :

Mac se relève et se représente à la barre pour témoigner à son tour, ayant pris note des témoignages de l accusation.

"Dames et Messire,

Je ferai court, mais souhaitait, par équité et étant partie prenante de ce procès faire tout comme l accusation.

D une part, ici n est pas le lieu de la politique. Il y a des endroits plus adaptés. Notre jeune ami l apprendra peut être un jour.

D autre part, je reprends ses propres termes, je cite :
mais allez pas bousculer Bazas sinon je vous tue

Il ne comptait sans doute pas s en prendre à Bazas, donc il ne craignait rien.
Ou alors il comptait le faire et j ai fait mon devoir de Maire.

Bref, cette accusation est absurde et orientée politiquement. Que la politique se rassure, j ai quitté mes fonctions dans les règles et je laisse le reste loin derrière moi.

Merci de votre aimable attention.

Mac file se rassoir, pour attendre le verdict ...

Citation :
L'accusation a appelé Jessilisa à la barre

Voici son témoignage :

* S'installant aux premières loges pour assister au procès incriminant le maire de Bazas contre son compagnon, Jessilisa écouta avec attention la plaidoirie de Macdès non sans froncer les sourcils à l'évocation du peu de crédibilité que le blond lui accordait dans cette affaire en tant que témoin, et fut encore plus surprise qu'on puisse appeler un sieur qui n'était pas présent au moment des faits et qu'elle n'avait même jamais rencontré auparavant. L'estime qu'elle portait à Macdès depuis son installation à Bazas en prenait un coup alors que Geoffroy apporta à la suite son réquisitoire. Il était certain qu'elle n'appréciait pas ce qui se passait devant ses yeux et se leva une fois que son compagnon reprit le siège se trouvant à la droite du sien.Rejoignant à son tour la barre, elle apporta son témoignage à la cour en saluant d'un hochement de tête *
Dona Lau, Messer Betoval, le bonjour;
Je suis Jessilisa d'Angelus demeurant à Bazas et je viens témoigner pour mon compagnon et futur époux Geoffroy de Belmont au grand dam de Messer Macdès ici présent, que je pensais être un ami et dont cette affaire pour laquelle je suis là aujourd'hui, n'aurait jamais dû avoir lieu et d'avance je dirais que je trouve tout cela fort regrettable.
Maintenant que Messer Macdès a pu apporter son témoignage à l'affaire, en discriminant au préalable celui que je vais vous présenter pour se faire sans doute plaisir ou remonter son égocentricité que je ne pensais pas si développer. Voici donc les faits qui sont de toute façon identique aux témoignages d'avant :Geoffroy et moi-même rentrions d'une course-poursuite contre le dénommé Namay en Gascogne suite à cela nous voulions tous deux reprendre du service dans nos échoppes pour fournir le marché de Bazas de nos produits à des prix raisonnables. Notre surprise fut grande de voir que le marché regorgeait de produits variés et à des prix exorbitants, ce qui ne va surement pas aider la jeune population de Bazas à évoluer et à vouloir rester dans une ville où les prix flambent. De ce fait nous voulions en discuter avec Messer Macdès pour voir si une solution était possible, Geoffroy voulait lui écrire mais vu son passage régulier en taverne nous eûmes très vite cette discussion qui se devait constructive et non destructrice.
La discussion commence donc sur les prix du marché qui sont exorbitants et que Messer Macdés veut libre, soit il n'y a pas d'opposition à cela même si je n'en voient pas l'utilité ainsi que Geoffroy, de toute façon l'un comme l'autre nous n'étions pas là pour remettre en cause le travail que Macdès a effectué depuis tout ce temps pour Bazas. Il aime cette ville et donne de lui-même, mais écouter ce que ses administrés peuvent lui suggérer n'est pas une fin en soin, je dis "nous" car je parlais autant à Macdés que mon compagnon.Nous avons donc demandé à Macdés comment je pourrais produire de la viande dans mon échoppe à un prix raisonnable pour la population Bazadaise alors que les carcasses sur les étals du marché sont à des prix irraisonnables, deux réponses firent donner : miner ou aller ailleurs chercher les produits de base, un dialogue peu constructif qui fit hausser le ton à Macdès envers Geoffroy pour une raison que j'ignore encore aujourd'hui.Je confirme donc qu'il l'a traité de "con" et cela plusieurs fois et qu'une fois les chopes accumulées il a clôturé la discussion par une menace de mort que je cite d'après ses propres dires " mais vais pas bousculer Bazas sinon je vous tue et je ne le redirais pas deux fois ", une fois cela dit-il est parti finir ses chopes dans une autre taverne et je conclurais malgré tout en sa faveur pour la lettre qu'il a effectivement écrite à Geoffroy mais qui ne le mets pas plus en valeur, elle a été écrite quelques minutes après cette discussion houleuse et envoyer au plus vite alors qu'il était dans une autre taverne.Je conclus juste que lorsqu'on est capable de lancer de tels mots dans une conversation on est capable de s'excuser autrement que par un courrier dans une taverne avoisinante.
Je n'ai rien d'autre à ajouter votre honneur.
Merci.

Citation :
L'accusation a appelé Geoffroy_de_belmont à la barre

Voici son témoignage :

Geoffroy,le bras en echarpe entra lentement, souffrant de ses blessures, dans la salle d'audience et salua la cour

Bonjour Dame Lau et Messire Betoval

Je suis Geoffroy de Belmont , de Bazas et je me présente en ce lieu pour témoigner contre Messire Macdes qui m'a insulté en taverne et m'a menacé de mort.

Voici les faits tel qu'ils se sont produits

- En rentrant de l'expédition contre Namay, je me suis rendu tout naturellement au marché, afin de pouvoir reprendre mon activité d'artisan, et de trouver un étal de boucher pour me sustenter. Mais quelle ne fut pas ma surprise en constatant que les prix avaient particulièrement augmenté, et plus particulièrement ceux des demi-carcasses, qui avoisinaient les 30 écus. Quand aux étals de boucher elles étaient désespérément vides, ce qui était en soi compréhensible car la viande vendue aurait approché les 35 écus. Je me promis donc d'en parler avec le bourgmestre pour éclaircir cette situation.

- Je n'achetais pas non plus de farine ni de bois, en voyant les prix et je me décidais donc à aller à la mine pour y travailler. Mon travail terminé et après avoir pris une petite collation je me rendis donc en taverne, ou j'y retrouvais ma future épouse et nous entamâmes la discussion sur ce sujet, étant elles-mêmes bouchèrent et ne pouvant bien sûr pas travailler dans son échoppe à de tel prix pour être dans la limite du raisonnable.

- Je n'achetais pas non plus de farine ni de bois, en voyant les prix et je me décidais donc d'aller à la mine pour y travailler. Mon travail terminé et apres avoir pris une petite collation je me rendis donc en taverne, ou j'y retrouvais ma future épouse et nous entamâmes la discussion sur ce sujet, étant elle même bouchère et ne pouvant bien sur pas travailler dans son échoppe à de tel prix pour être dans la limite du raisonnable.

- Nous en étions à préparer un courrier pour le bourgmestre, quand celui se présenta en la personne de Messer Macdes, cela tombait bien, nous allions pouvoir en discuter tranquillement et trouver une solution rapide. Malheureusement, c'était sans compter sur son obstination qui d'ailleurs me laissa pantois dans un premier temps. La discussion qui aurait du être constructive ne tournait qu'autour de la petite personne de Messer Mac, restant imperméable au fait que les artisans ne pouvaient pas travailler sans matière première, que le marché était libre, que sans lui Bazas serait une ville morte. Un sauveur en quelque sorte, et de le contrarier et de mettre son égocentrisme à l'épreuve en lui disant qu'il était rétrograde, il me rétorquais que je n'étais qu'un con. Je ne pense pas que cela soit le cas, et je trouve cela inadmissible pour un élu. Ne doit-il pas être aux services de ses élus et de trouver des solutions acceptables pour le bien et la pérennité de la ville et de ses habitants?

- La discussion devenait de plus en plus houleuse, avait-il déjà éclusé plusieurs chopes avant, le fait est qu'il tenait le crachoir et s'entêtait dans sa politique exclusive, disant que tant qu'il serait Maire, le marché resterais tel quel, que c'était la faute du duché,et les mots d'oiseaux à mon encontre ne faisaient que pleuvoir. De plus en plus survolté et en proie à une certaine forme de démence, ne trouvant plus d'insultes à me lancer au visage, me menace ni plus ni moins de mort en ces termes " mais allez pas bousculer Bazas sinon je vous tue". Cette dernière phrase me frappa de plein fouet et n'eut d'autre réaction que m'inciter à déposer plainte, craignant pour ma sécurité, et qui sait peut être pour d'autres également.

- je vous remercie de m'avoir écouté, et vous laisse juger de l'affaire.

Geoffroy de Belmont salue de la tête et va reprendre sa place en claudiquant, en attente du jugement.

_________________
Ithilien, votre soleil du matin
Revenir en haut Aller en bas
Ithil.
Prend racine
avatar

Messages : 433
Date d'inscription : 03/03/2013
Age : 36
Localisation : Bordeaux

Feuille de personnage
Niveau:
3/4  (3/4)
Profession: Boucher
Equipement: Epée

MessageSujet: Re: Macdes [TOP] - Relaxé   Mar 21 Mai 2013 - 23:10

Citation :
Réquisitoire de l'accusation

*Après écoute des témoins et plaidoirie de la Défense, ce fût au Procureure de prendre la parole pour rendre son réquisitoire.*

Bonjour,

Il est évident que les débats sont importants, que ce soit en politique ou en économie, l'opposition étant primordiale. Néanmoins, il convient de respecter son interlocuteur. La question n'est pas sur le bien-fondé de l'argumentation de l'un ou de l'autre, mais uniquement d'éviter les débordements pour que chacun puisse discuter son avis d'une manière calme et sereine ; qui fera alors avancer les choses.

Malgré cela, en tout état de cause, il est pour autant de notre devoir de faire respecter l'ordre. Et, à ce titre, je vous rappelle le Coutumier qui énonce, en son article troisième :

Le Trouble à l'Ordre Public, de manière générale, correspond à tout comportement portant préjudice à autrui voire à l'ensemble de la communauté .
Plus précisément, et de manière non exhaustive, cela comprend :

- (...)
- L'insulte, la diffamation.
- (...)

Il est avéré, par un témoin - bien que non neutre - et par la victime, que le prévenu a effectivement tenu ces paroles, violant ainsi le Coutumier de Guyenne.

Aussi, au vu de la contradiction des témoignages et de la connaissance que nous avons de débats pouvant s'échauffer rapidement - surtout en politique -, je demanderais une amende symbolique de 1 écu, ainsi que des excuses publiques du Signore Macdes à l'égard de Geoffroy_de_belmont. Je préconiserais également, à ce sujet, un juste retour des choses et des excuses mutuelles.

Merci de votre attention.

*La Procureure se rassit alors, attendant le verdict avec intérêt.*

_________________
Ithilien, votre soleil du matin
Revenir en haut Aller en bas
Alexakis
Monument Ducal
avatar

Messages : 3249
Date d'inscription : 13/07/2012
Localisation : Cahors

Feuille de personnage
Niveau:
3/4  (3/4)
Profession: Meunier
Equipement: Epée + Bouclier

MessageSujet: Re: Macdes [TOP] - Relaxé   Mar 28 Mai 2013 - 9:56

Le jugement a été rendu

Citation :
Enoncé du verdict
Le prévenu a été relaxé.
** Le nouveau Juge de Guyenne pria tout le monde de s'asseoir **

** Nommé en cours de procès, il dut reprendre les minutes pour comprendre le fond le l'histoire... Des gros yeux sur certains points, des soupirs sur d'autres, une moue indécise parfois. Il y avait des affaires à traiter en Guyenne, mais des vraies. Il demanda le silence total et prit la parole**

Accusé MACDES, levez-vous ! Vous comparaissez ce jour en première instance devant la cour de Guyenne au motif d'insultes et menaces de mort.


Attendu que :


- La demande de plainte écrite présente de nombreux signes amicaux avec la personne chargée de recueillir la plainte et il n'est d'ailleurs pas fait mention de sa fonction.

- Il est également fait mention d'un autre témoin étouffé au prénom de Marie, sous-entendant une amitié avec la partie adverse montre que le demandeur sélectionne minutieusement

- Les marques familières dans cette communication tend à prouver que le dossier monté ne l'est pas fait avec discernement.

-De plus, la communication tenue pour requérir cette plainte est incomplète, ne recensant que les courriers reçus, et non les retours.

- La procure reconnait que les témoins présentés, ne sont pas neutres.

- Le demandeur prétend être allé en taverne sans préciser de lieu exact. Taverne municipale ? Taverne personnelle ? L'un est un lieu public, l'autre non.

- Le demandeur déclare avoir peur pour sa sécurité en ville mais il déclare également revenir d'une campagne militaire nous permettent de douter du bien-fondé de cet argument.

- Un contrôle du marché de Bazas en ce jour permet de vérifier que l'accusé, qui n'est plus maire depuis plusieurs jours, n'est pas responsable des prix dont la partie demanderesse l'accuse et qui a été l'élément déclencheur de cette altercation.

- L'accusé a reconnu avoir présenté des excuses écrites, volontairement tues par la défense, tout juste reconnues par le témoin -non neutre-.


PAR CES MOTIFS :

En ce vingt-troisième jour de Mai 1461, nous, Smer., Juge de Guyenne, déclarons l'accusé MACDES non coupable.


ENTENDU QUE :

- L'accusé a déclaré ne pas vouloir poursuivre son accusateur en retour, il ne saurait être recevable une plainte s'y rapportant.


Le demandeur, messire Geoffroy_de_belmont, a la possibilité d'interjeter appel du présent jugement devant la Cour d'Appel du Royaume selon la procédure adaptée.


Qu'il soit su de tous en Guyenne que justice a été rendue !

** Coup de marteau **

La séance est levée !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Macdes [TOP] - Relaxé   

Revenir en haut Aller en bas
 
Macdes [TOP] - Relaxé
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Palais de l'Ombrière :: Cour du Château :: Palais de Justice :: Archives Judiciaires :: Dossiers Classés-
Sauter vers: