Gouvernement et institutions de Guyenne
 
AccueilRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Traités avec les Ordres

Aller en bas 
AuteurMessage
Elianor de Vergy
Monument Ducal
avatar

Messages : 1874
Date d'inscription : 21/11/2008
Localisation : Bordeaux ou Lesparre

Feuille de personnage
Niveau:
4/4  (4/4)
Profession: Rien
Equipement: Rien

MessageSujet: Traités avec les Ordres    Ven 24 Fév 2012 - 9:33



Dernière édition par Elianor de Vergy le Ven 24 Fév 2012 - 9:35, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Elianor de Vergy
Monument Ducal
avatar

Messages : 1874
Date d'inscription : 21/11/2008
Localisation : Bordeaux ou Lesparre

Feuille de personnage
Niveau:
4/4  (4/4)
Profession: Rien
Equipement: Rien

MessageSujet: Re: Traités avec les Ordres    Ven 24 Fév 2012 - 9:35

Citation :
Traité entre la Guyenne et l'Ordre des Chevaliers Francs
Par le présent traité, la Guyenne reconnait l'officialité des ses rapports avec l'Ordre des Chevaliers Francs. L'Ordre des Chevaliers Francs rappelle qu'il ne relève que de la seule autorité de sa Sainteté le Pape. Afin de garder néanmoins une certaine souveraineté dans ses rapports avec cet Ordre, le Gouvernement Guyennais reconnait comme telles ses relations avec l'Ordre des Chevaliers Francs :


Article 1. Nul Guyennais ne pourra être inquiété par l'Ordre des Chevaliers Francs pour sa non-appartenance ou non-affiliation à celui-ci.

Article 2. Les membres de l'Ordre des Chevaliers Francs ont le droit de porter les armes en territoire de Guyenne. Il leur est également accordé le libre achat d’armes sur les marchés Guyennais, après avis préalablement envoyé auprès des autorités.

(Article 3. Il est octroyé si possible par la Guyenne à l'Ordre des Chevaliers Francs, des terres afin d'y héberger leur commanderie.)

Article 4. L'Ordre des Chevaliers Francs s'engage à informer le Connétable, le Capitaine ou le Prévôt des Maréchaux de tout mouvement de troupe(s) armée(s) ou lance(s) de leur Ordre en Guyenne.

Article 5. L'Ordre des Chevaliers Francs s'engage à aider les forces armées de Guyenne (Maréchaussée et Armée), dans la mesure où cela lui est possible militairement et politiquement, dans le plus strict respect des valeurs et des idéaux de justice et d’ordre Franches, et uniquement avec l'aval du Connétable, du Capitaine ou du Prévôt des Maréchaux (selon la juridiction en question). L’Ordre des Chevaliers Francs n’entreprendra aucune action à but offensif aux côtés de la Guyenne (Excepté si ordonné par la Curie), ni aucune action militaire que ce soit si elle venait à mettre en opposition l’Ordre des Chevaliers Francs avec les Sainctes Armées.

Article 6. En cas de conflit armé sur les terres Guyennaise, l'Ordre des Chevaliers Francs s'engage à tout mettre en œuvre pour apaiser les tensions entre les parties en opposition présentes, et à aider le peuple de Guyenne, dans mesure où ses actions sont validées par le membre du Conseil responsable du domaine de juridiction en question.

Article 7. L’Ordre des Chevaliers Francs et la Guyenne s'engagent à une coopération réciproque au niveau des renseignements sur les criminels.

Article 8. Tout membre de l'Ordre des Chevaliers Francs en terre Guyennaise est soumis au droit de Guyenne, et peut être jugé par la Justice de Guyenne s'il y commet un crime ou un délit, cela sans être bénéficiaire d’aucune faveur de par son appartenance à l’Ordre des Chevaliers Francs.

Article 9. De par les responsabilités des membres de l’Ordre des Chevaliers Francs, ainsi que par les répercussions que la décision de justice pourra avoir sur le membre à l’intérieur de l’Ordre, il est demandé au tribunal Guyennais d’aviser dans les plus brefs délais l’Ordre des Chevaliers Francs si un procès a lieu contre l’un de ses membres.

Article 10. Dans le cas de poursuites contre un membre de l’Ordre des Chevaliers Francs par la justice de Guyenne, il est possible à la justice Guyennaise de laisser le procès à la justice de l’Ordre des Chevaliers Francs. Dans un cas comme dans l’autre, les deux justices se doivent d’être totalement impartiales, et de prendre des mesures proportionnelles aux faits de l’accusé, en tenant compte de toutes les circonstances atténuantes et aggravantes.

Article 11. Toute transaction pécuniaire ou de denrées entre membres de l'Ordre des Chevaliers Francs est autorisée, dans la mesure où ces transactions sont notifiées au Prévôt des Maréchaux ou à l'Adjudant de Gendarmerie/Police de la ville où a lieu la transaction en question. Une telle transaction est considérée comme transaction privée ne tombant sous la juridiction du Juste Commerce exerçable en Guyenne. Cependant, il revient à la mairie et aux forces de police du village où aura lieu la transaction de voir à ce que le tout se fasse sans problèmes. L’Ordre des Chevaliers Francs pourra, si une tierce partie interfère avec les échanges, porter plaintes devant la justice de Guyenne.

Article 12. L'entrée d'un membre ou d’une recrue de l’Ordre des Chevaliers Francs dans l'armée Guyennaise est strictement interdite. Le conseil de Guyenne s'engage à prévenir l'Ordre des Chevaliers Francs de tout manquement à cet article.
Par ailleurs, l'Ordre des Chevaliers Francs ne reconnaît aucunement les postes de Conseiller Comtal comme faisant partie de l'armée Guyennaise.
Article 13. Tout Conseiller Comtal membre de l’Ordre des Chevaliers Francs s'engage à servir la Guyenne durant son mandat tout en respectant les valeurs de son Ordre.
Si le conseiller Comtal membre de l’Ordre des Chevaliers Francs est appelé en mission par son Ordre, il peut répondre à l'appel à condition de démissionner de sa fonction de Conseiller.
Si des évènements mettent l'Ordre et la Guyenne en position de conflits, il devra faire un choix entre démissionner du Conseil ou briser son serment envers l'Ordre, s'exposant ainsi en toute connaissance de cause à une accusation pour désertion en vertu du Droit Canon régissant les Sanctes Armées.
Fait à Bordeaux le 22 du moy de Janvier de l'An de grasce 1457

Pour la Guyenne




Sabotin de la Marche Di Césarini
Grand Maistre de l'Ordre des Chevaliers francs

Revenir en haut Aller en bas
 
Traités avec les Ordres
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Palais de l'Ombrière :: Hôtel Puy-Paulin - Les ambassades guyennoises :: Les salles publiques :: Librairie: les traités ratifiés-
Sauter vers: